RSS
RSS



 

Partagez | .
 
 Le médaillon perdu de l'Empereur Jaune [Flash Back] ||• Pv. Fafnir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

FAIRYTALE LANDLife is a dream


Informations. :
花木蘭

''Yes, I am a woman, I know."
Ƹ̴Ӂ̴Ʒ
My legendMy compagnonsMy adventures
.:.
Messages : 50
Date d'inscription : 28/06/2014
My life

MessageSujet: Le médaillon perdu de l'Empereur Jaune [Flash Back] ||• Pv. Fafnir Lun 14 Juil - 16:46


Hua Mulan



    La disgrâce menaçait les rangs de la grande armée de l'empereur de chine, car il y a de cela quelques temps, nous découvrîmes qu'une femme été parvenue à intégrée l'armée en se faisant passer pour un homme. Lorsque la demoiselle fut démasquée, elle ne s'en retourna pas chez elle, bien au contraire. Si les convocations impériales appelaient à chaque homme de chaque famille de l'empire de défendre leur patrie, aucune loi n'interdisait explicitement aux femmes d'en faire de même. La présence de cette étrange guerrière, plus talentueuse que la plus part des recrues de son niveaux, faisait bien défaut à l'orgueil de ces messieurs, qui n'avaient de cesse de la dénigrer malgré ses exploits et de tenter de se débarrasser d'elle malgré ses talents précieux. Hua Mulan était le centre de toutes les conversations dans l'armée de l'empereur et si certains commençaient à reconnaître sa valeur et l'avantage qu'ils pourraient tirer de sa présence, d'autres restaient déterminés à se débarrasser d'elle.

    Chi-Fu, conseillé de l'empereur, savait que le vieux sage voyait cette affaire d'un œil sceptique. S'il n'était pas formellement contre, le doute sur la situation laissait son opinion encore facilement manipulable. Il n'était pas difficile pour lui de s'armer de subtilité afin de faire passer ses idées comme étant celles de son interlocuteur. Il profita alors d'une réunion avec l'empereur et d'autres généraux pour faire glisser son stratagème. Inévitablement, les généraux se mirent à discuter de cette Hua Mulan, certains admirant ses performances, d'autres remettant en cause son statu de femme soldate, considérant toujours qu'elle n'avait pas sa place ici. Repensant à ce qu'avait suggéré très subtilement son conseillé un peu plus tôt, l'empereur joua les médiateurs.

    – Peut-être que cette Hua Mulan n'a pas sa place dans nos rangs, mais peut-être aussi pourrait-elle représenter une arme précieuse. Général Shang, vous dites qu'elle fait partie de vos meilleurs recrues, pas vrai ?
    – Oui, votre majesté.
    – Nous aimerions en avoir la preuve par un fait d'arme concret.
    – Si je puis me permettre, votre sainteté,
intervint alors Chi-Fu, notre contrée est menacée par de nombreuses créatures terribles. On raconte que le médaillon de l’ancestral Empereur Jaune, capable de protéger des créatures démoniaques, reposerait toujours, dans les grandes montagnes du bout du monde.

    Les montagnes du bout du monde se trouvaient aux frontières de l'empire, marquant la limite entre leur contrée et les terres inexplorées. L'empereur pesa le pour et le contre, tous étaient bien conscient que cette mission représentait des risques considérables. De nombreux honorables guerriers et autres aventuriers avaient tenté l'aventure sans jamais revenir. Jamais une expédition aussi périlleuse n'avait cependant était lancée en grande pompe, car jusqu'à lors, les créatures démoniaques ne représentaient pas une si grande menace. Aujourd'hui, la pérennité du royaume en dépendait. L'empereur se laissa alors convaincre par l'idée, demandant à son conseillé d'organiser l'expédition. Hua Mulan mènerait la mission, à la tête d'une faction de soldats expérimentés. C'est ainsi que cela aurait dû se passer …

    Mais lorsque Mulan reçu son ordre de mission des mains du conseillé lui-même, il lui annonça que cette mission lui était confiée à elle et elle seule. C'était sa quête personnelle, aucune aide ne lui serait accordée. La jeune guerrière ne semblait pas très impressionnée et accepta cela comme si on lui avait demandé d'aller d'acheter du riz. Pour elle, c'était un honneur de recevoir une telle requête de la part de l'empereur lui-même, et elle savait que si elle refusait ou échouait, cela apporterait la honte et le déshonneur sur ses ancêtres. Elle n'était pas naïve au point de croire qu'on lui confiait cette mission comme une chance, elle avait même parfaitement conscience du danger … Mais elle n'en était que plus déterminée à réussir. Pour l'honneur de sa famille, pour prouver sa valeur.

    Comme le veut la tradition, Mulan prit la route à l'aube, avec son fidèle destrier pour seul compagnon, l'armure de son père pour seule protection et l'épée de la lignée Hua pour seule arme. Elle avait également sur elle un peu de poudre de pavot ainsi que quelques parchemins aux vertus magiques. Avec cet arsenal, elle espérait pouvoir affronter tous les danger, elle ne se doutait pas encore à quel point son aventure serait périlleuse. La traversée de l'empire, de ses forêts et de ses monts n'étaient rien. Les quelques monstres et autres bandits de grand chemin ne furent pas un problème non plus. Son voyage fut l'affaire de quelques jours avant qu'elle n’aperçoive enfin les fameuses montagnes du bout du monde, bordant majestueusement les limites de l'empire comme une muraille naturelle. D'ici, elles n'avaient en soit rien de spécialement inquiétant, le ciel était clair et les neiges éternelles resplendissaient d'un pur éclat immaculé. Malgré cette vue plutôt agréable, le cheval de la guerrière montrait déjà des signes d'anxiété. Elle lui flatta l'encolure pour lui apporter un peu de réconfort.

    – Courage Khan, lui souffla-t-elle, nous sommes bientôt arrivés.

    Elle sortit son épée de son fourreau et l'observa un instant pour se recueillir et puiser un peu de courage dans le reflet de sa lame polie. La garde dessinait la gueule béante d'un dragon doré dont les dents ornaient la chape. Cette vision lui rappela le gardien de la famille Hua : Mushu, le dragon rouge et jaune, duquel était inspiré son armure. Elle lui adressa une brève prière avant de se poursuivre sa quête.

    Elle gravit le flan de la montagne à cheval, trouvant bientôt l'entrée d'une caverne lugubre. Elle consulta sa carte avant de descendre de sa monture pour le laisser là. Elle s'aventura alors dans les profondeurs de la montagne don les murs étaient parfois ornés de quelques symboles ou illustrations épiques qu'elle parcourait au grès de la lueur de sa torche. Tout semblait indiquer que le médaillon de l'Empereur Jaune se trouvait bien ici et que ses vertus magiques étaient bien fidèle à sa réputation. La jeune guerrière rencontra quelques gobelins et autres trolls des montagnes. Ces bêtes n'étaient pas des plus redoutables en soit, mais comme elles se déplaçaient toujours en horde, cela rendait l'affrontement plutôt difficile. Elle s'en sorti malgré tout, jusqu'à atteindre une grande salle protégée par la présence d'un ogre. Contre un tel mastodonte, elle dût se résigner à utiliser sa poudre de pavot pour l'endormir et se faufila dans la salle qui renfermait le trésor tant convoité.

    La pièce était grande et sombre. Ses pas résonnaient en écho, lui donnant presque l'impression que quelqu'un d'autre se trouvait ici. Elle observa un instant les alentours avant de remarquer l'autel en haut de grands escaliers de marbre. Le médaillon était là, au cou d'une statu de roche aux yeux d'ambre. Un léger sourire de soulagement habilla les lèvres de la jeune guerrière, qui entreprit l'ascension des marches sans lâcher l'objet des yeux. Elle n'était plus qu'à un pas du médaillon quand elle entendit un bruit, qui ne venait clairement pas d'elle, résonner dans la pièce. La guerrière avait toujours son casque sur la tête et elle dégaina son épée pour menacer les environs, sa torche dans l'autre main. Elle regarda tout autour d'elle, restant sur ses gardes, protégeant le médaillon qui était toujours sur son support, comme une louve défendant son antre.

    – Qui est là ? Lança-t-elle, à tout hasard, sur le qui-vive.

    Son cœur battait la chamade. Après les trolls, les gobelins et l'ogre, que pourraient-elle bien rencontrer de pire ?


_________________
The flower that blooms in adversity is the most rare and beautiful of all
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/

avatar

FAIRYTALE LANDLife is a dream


Informations. :


Messages : 185
Date d'inscription : 30/12/2013
My life

MessageSujet: Re: Le médaillon perdu de l'Empereur Jaune [Flash Back] ||• Pv. Fafnir Jeu 7 Aoû - 20:56

Le médaillon perdu de l'Empereur Jaune
Mulan & Fafnir


L'or était comme le sang de la vie qui coulait dans les veines de Fafnir depuis bien des siècles déjà. Il était sans doute pertinent de dire en ces circonstances que le dragon était légèrement fermé d'esprit pour ne voir sa vie qu'au travers la bassesse de l'or et des joyaux. Mais ce n'était pourtant pas le cas. Lui même ne se l'expliquait pas en vérité, il ne savait pourquoi lorsque ses yeux croisaient la brillance des dorures ils se mettaient à scintiller et convoiter, brulant son cœur et son corps pour le presser de s'approprier cette merveille. Plus qu'une attirance, c'était un besoin à sa survie, une drogue dont il ne pouvait se passer. Les trésors étaient tout pour Fafnir et sans eux il n'y avait alors plus aucune raison de vivre, ils faisaient battre son cœur comme les pulsations du sang. Au fond, il soupçonnait la malédiction qui pesait sur lui d'être la cause de cette dépendance à l'or, lui qui en tuant son père et portant l'anneau maudit des Nibelungen au doigt avait souhaité devenir riche et puissant. Oh le bijou lui avait accordé cette faveur, mais la contrepartie n'en était pas moins cuisante lorsque après des siècles l'on continuait d'entasser sans relâche joyaux et couronnes au même endroit. Malgré cette routine et cette envie sans cesse renouveler de trésor à voler, ce n'était pas ce qui dérangeait le plus le dragon, lui qui était désormais habitué à cette vie et qui en plus ne s'en plaignait pas. Il restait pragmatique là dessus ; après tout il avait souhaité ce futur et il l'avait, ce n'était pas sa puissance de créature mythique qui en dirait le contraire d'ailleurs.

« Le sssssssais tu Ffffffanir qu'un trésor refait surface après des millénaires de ssssssilence ?
-Hum, parle moi de ce trésor serpent, dit moi ce que tu sais, tu intéresses la curiosité de Fafnir. »

L'orgueil du dragon transpirait dans ses paroles alors qu'il osait parler de lui à cette troisième personne bien distinct. Lui si puissant savait qu'on ne lui tenait guère rigueur de cette fantaisie qui n'en était pas une, puisque ce tic en était devenu avec les années inconscient. Le serpent, créature de forte petite taille face au dragon ne tremblait pas devant lui. Il n'était qu'un simple animal, au service de personne et seulement confident des secrets qui pouvaient s'entendre par delà les hautes montagnes enneigées. Les deux yeux reptiliens se firent face dans un silence qui ne dura pas, et l'ophidien reprit ses paroles coulantes et sinueuses.

« Peu de choses hélassssss. L'on dit qu'un empire de l'Est a envoyé l'un de ssssses soldats pour retrouver le Médaillon de l'Empereur Jaune. Tu ssssais ce qu'on dit, en plus d'être magique il regorge de pièce de richesssse et de pierres précieuses. L'éclat du sssoleil l'aurait rendu aussi brillant que lui même ! »

Et voilà, le cœur du dragon s'emballa à l'image qui se dessinait à son esprit, la beauté de ce bijou qui devait valoir bien des richesses à lui tout seul. L'avoir dans sa propre collection n'aurait fait qu'enorgueillir la fierté du dragon. Maintenant il en était certain, il voulait cet objet, il le voulait et il l'aurait. Le mouvement large de ses ailes et de ses pattes immenses sur l'amas de trésor qui s'amoncelait sous lui fit trembler cette fois le serpent qui craint d'être emporté sur quelques nombreuses pièces en équilibre précaire. Fafnir se moqua bien de savoir cela et questionna avec un certain empressement vers quelle destination il devait se rendre. La voix emplie d'un soupçon de peur, l'animal répondit précisément quelles montagnes et quelles grottes étaient concernées par la légende de ce médaillon. Et il s'envola. Sortit de sa grotte il prit son envol dans un souffle si puissant qu'il provoqua une tempête plus bas dans la vallée. Mais qu'importe, l'on savait que le dragon Fafnir venait de disparaître dans le ciel, l'on savait qu'il était partit en chasse d'un nouveau trésor, et l'on tremblait de le savoir dehors, car sa rage de convoitise n'avait d'égale que la puissance le souffle de son feu ardent.

« Maudit serpent ! Il ne m'avait pas prévenu de la taille de cette fichue grotte ! »

Pesta alors le dragon arrivé à l'entrée du sanctuaire qui renfermait très probablement le trésor caché. Il pouvait presque le sentir, son coeur rompait les limites de ses pulsations à mesure qu'il s'était approché du lieu tout indiqué. Mais voilà qu'un obstacle de grande taille se plaçait devant lui. Vu la grandeur de l'entrée, il n'était pas même en mesure d'y loger une de ses pattes, ce qui se révélait être légèrement contraignant. Un instant il songea à exploser une part de la montagne pour parvenir en son centre, mais la logique lui souffla qu'un tel acte risquait soit d'endommager le trésor ou même pire le perdre sous les décombres. Une seule solution véritablement efficace s'imposait, et c'était de loin celle qui déplaisait le plus à Fafnir. Mais c'était soit ça, soit il laissait tomber la chasse au bijou, mais il lui semblait idiot d'abandonner alors qu'il était si prêt du but. Dans un éclat de magie ancestrale qui n'avait pas eut lieu depuis bien longtemps, le dragon perdit alors sa forme ailée et gigantesque, animal mythique de la nuit des temps pour retrouver une forme d'antan. Humain, une forme si pathétique que Fafnir avait vite fait d'oublier lorsque son premier trésor lui était tombé au creux des mains. Dire qu'il devait revêtir cette pitoyable apparence pour un médaillon. Puisse celui-ci en valoir le coup.

Si la forme était moins impressionnante et moins puissante, Fafnir n'était néanmoins pas totalement dépourvu de capacité, et en premier lieu il savait reconnaître un endroit occupé d'une place vide. Et il semblait tout évident que malgré le silence dans les couloirs et les cadavres au sol, quelqu'un était passé par là, et pire encore n'était pas repartit. Cela n'inquiétait pas vraiment le dragon, il supposa que c'était le soldat dont lui avait parlé le serpent un peu plus tôt, et ce n'était pas plus mal qu'il soit passé en premier pour avoir ainsi dégagé le passage. Le tout était maintenant de le rattraper pour ne pas se faire voler sous le nez le trésor tant convoité. Les pas résonnaient un peu plus loin dans la grotte, et les murs sales laissèrent peu à peu place à une immense salle qui voyait en son centre un Autel. Et à son comble se trouvait, posé bien en évidence sur une statue, le bijou qui illuminait à la lueur de la torche. Torche elle même tenue par quelqu'un qui avançait sans prendre garde à lui. Elle ne l'avait de toute évidence pas calculé et encore moins remarqué.

Jusqu'à ce que les propres pas de Fafnir dénotent avec les siens. Il ne fallut qu'une seconde à ce soldat pour réagir et sortir son épée. Il avait déjà commencé à gravir les marches, et sa position était à la fois avantageuse et légèrement problématique. Loin de s'en faire pour lui même, le dragon s'avança à la lumière de la torche, ignorant superbement la question et continua sa marche vers les même escaliers. La cape relevée sur son visage, Fafnir ressemblait à une ombre, une sombre créature venue de l'au delà pour faucher quelques vies disait-on. Puis, lorsqu'il fut à proche distance de l'arme mais bien assez pour ne pas être tranché, il leva son regard doré, les fentes du reptile brillante et annonça dans une voix grave :

« Pousse-toi Humaine, cet objet est à moi. »

Au premier coup d'œil, il n'était pas facile d'identifier cette personne comme une femme, et en vérité ce n'étaient pas les yeux du dragon qui lui donnèrent cette information. C'était à son nez qu'il c'était fié, par la douce fragrance que seule une femme peut dégager. C'est à son oreille qu'il a confié cette tache, celle-ci décelant dans l'intonation de sa voix l'imperceptible cassure de la féminité. Mais qu'importe qu'elle soit femme, cela ne changeait rien à Fafnir qui comptait bien obtenir le bijou.
Code by Silver Lungs


Hrp : Désolééééé du retard >w<

_________________
The Fallen King of the Mountain
Il n'avait de regard que pour son trésor. Si obsédé, il oublia de regarder devant lui. La chute arrive, et le mal est fait. Aujourd'hui, il ne reste plus que le vide plancher et l'amère poussière. ∞


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

FAIRYTALE LANDLife is a dream


Informations. :
花木蘭

''Yes, I am a woman, I know."
Ƹ̴Ӂ̴Ʒ
My legendMy compagnonsMy adventures
.:.
Messages : 50
Date d'inscription : 28/06/2014
My life

MessageSujet: Re: Le médaillon perdu de l'Empereur Jaune [Flash Back] ||• Pv. Fafnir Ven 8 Aoû - 11:26


Hua Mulan



    La crainte de l'obscurité était quasi universelle chez les humains, même si vous n'avez pas peur d'être seul dans le noir de votre chambre la nuit, personne n'est rassuré de se retrouver au milieu des ténèbres dans un endroit mystérieux, surtout lorsque cet endroit est potentiellement infesté de prédateurs. Si Mulan avait apprit dès son plus jeune âge à affronter ses peurs et à dompter les ténèbres, on lui avait également enseigner de ne jamais les sous estimer et de toujours s'en méfier. Ça n'avait rien de rassurant finalement, et son cœur tambourinait d'une certaine crainte, qui se proliféra dans son corps en une poussée d'adrénaline guerrière qui l'aida à garder son sang froid. La jeune soldate ne tremblait pas, son bras était fermement tendu, sans faiblir, comme s'il était de pierre, et son épée, don la lame luisait à la lueur de la torche, ne semblait être que le prolongement de sa main. La jeune femme que l'on avait envoyé au casse-pipe était loin d'être une bleue, elle était la meilleure recrue de son régiment. Que ces messieurs en prennent de la graine !

    Hélas, Mulan restait humaine, comme venait de le noter la voix dans l'ombre. Une silhouette sombre venait effectivement de se manifester, après l'écho de quelques pas lugubres. Son apparition faisait froid dans le dos, comme l’annonciation d'un bien triste présage. Mais alors que la jeune femme se réconfortait en se disant que ''ce n'était qu'un homme'', l'étrange apparition releva doucement les yeux vers elle, faisant tonner sa voix grave et sombre. L'éclat doré des prunelles de l'individu n'avait rien plus d'humain que ses pupilles de reptile. Mulan en tressaillit presque – et je dis bien presque, mais elle garda contenance en raffermissant plutôt sa prise sur son épée. Si le casque de la guerrière camouflait totalement la moindre de ses expressions, son interlocuteur pourrait peut-être entendre les battements de son cœur s'affoler légèrement. Elle s'efforça de garder son calme en analysant celui qui convoitait le bien qu'on lui avait demandé de rapporter, et qui, de ce fait, allait sans doute devenir son adversaire. Qu'était-il ? Un démon ? Faisait-elle le poids contre un démon ? En fait, la question ne lui traversa même pas l'esprit. Mulan ne doutait jamais d'elle, elle se disait simplement qu'il le fallait.

    Elle jeta malgré tout un coup d'oeil très bref par dessus son épaule, sans baisser sa garde, plantant aussitôt son regard sur l'inconnu qui, bien que ne semblant pas armé, ne frémissait pas le moins du monde devant la menace de la lame de Mulan. Ce devait forcément être un démon aux pouvoirs extraordinaires, pour qu'il soit aussi sûr de lui, se dit-elle.

    – Ce médaillon appartient à l'empereur. Rétorqua-t-elle sèchement.

    Oui, elle avait douté à peine une seconde devant la déclaration de l'étrange individu, se rendant vite à l'évidence que ce bien ne pouvait lui appartenir. Le médaillon était là depuis des siècles et d'ailleurs, cet homme, quel qu'il soit réellement, n'était clairement pas de cette contrée, sa physionomie étrange avait tout des populations de l'occident, bien que Mulan n'en ait pas vraiment vu beaucoup jusqu'à ce jour. Elle avait tout juste aperçu quelques voyageurs en pèlerinage ou bien des marchants en quête de produit exotique.

    Prudente, elle releva sa lame jusqu'au niveau de la gorge de l'étranger tout en esquissant un pas en arrière, pour gravir les quelques marches qui lui restait pour atteindre le sommet de la pyramide. Elle voulait être en mesure de pouvoir s'emparer rapidement de l'objet, mais elle ne voulait pas lâcher le démon aux yeux jaunes des yeux tout de suite. Elle savait qu'observer l'adversaire était la clef de toutes les victoires, même s'il ne bougeait pas, on pouvait en apprendre beaucoup. En y réfléchissant, peut-être qu'il n'était qu'un chasseur de trésor, si c'était le cas, il ne risquerait pas longtemps sa vie pour cela … Mais on ne pouvait pas négliger le fait qu'il n'était certainement pas humain. Allez savoir, peut-être qu'il était aussi puissant que ce sorcier que l'on nomme Dark One ? Oh une minute … Peut-être que c'était lui en personne ? Cette pensée l'inquiéta, elle ne savait pas vraiment si elle préférait qu'il soit un démon ou le Dark One. C'était un peu la même chose finalement … Enfin, elle avait entendu dire que le Dark One était un diable très excentrique, alors que celui-ci semblait plutôt calme. Ce qui la ramenait à sa première hypothèse : un démon. Elle n'avait jamais rencontré de démon et elle ignorait bien comment on pouvait les tuer. Son épée aux vertus magique allait-elle suffire ? Qu'importe. Si elle ne pouvait pas le vaincre, elle pourrait toujours tenter de courir plus vite que lui.

    Pour le moment, elle restait parfaitement immobile. Elle savait à présent qu'elle n'avait qu'à tendre le bras derrière elle pour s'emparer du bijou et fuir. Le problème c'est que pour s'emparer de la précieuse amulette, elle allait sans doute devoir lâcher sa torche. D'un sens, c'était plus discret pour fuir et se cacher, et en la lançant au visage de son adversaire, ça pourrait même lui faire une bonne diversion, mais ça allait être difficile de s'orienter dans le noir complet. L'esprit de la guerrière tournait à vive allure, mais elle n'osait rien entreprendre tout de suite. Peut-être allait-il rebrousser chemin après tout ? Ou alors la balayer d'un revers de main comme si elle n'eut été qu'un grain de poussière …


_________________
The flower that blooms in adversity is the most rare and beautiful of all
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/



Contenu sponsorisé


Informations
My life

MessageSujet: Re: Le médaillon perdu de l'Empereur Jaune [Flash Back] ||• Pv. Fafnir

Revenir en haut Aller en bas
 

Le médaillon perdu de l'Empereur Jaune [Flash Back] ||• Pv. Fafnir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [résolu]identifiant perdu à chaque connection
» création d'itinéraires Nuvi 760 - mapsource - DVD perdu
» (résolu) 660 LM : j'ai perdu mes cartes !
» Design perdu à cause d'un text-align Oo
» Nouvelle mis en place (tout perdu)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Fairytale Land :: “ Les Contrées Lointaines ”-