RSS
RSS



 

Partagez | .
 
 Je ne suis pas celui que tu crois. [PV Wendy]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

FOREIGNERS Lost my mind


Informations. :

Spoiler:
 

Messages : 178
Date d'inscription : 16/05/2013
My life

MessageSujet: Je ne suis pas celui que tu crois. [PV Wendy] Mar 1 Avr - 15:09

Neal Cassidy

Je ne suis pas celui que tu crois


Okey, d'accord, j'avais un peu paniqué. Mais que voulez vous, revoir Wendy après tout ce temps, c'était étrange. Même si je vous l'accorde, partir en courant n'était pas la réaction la plus agréable pour elle. Mais j'avais perdu mes moyens, non seulement je ne m'y attendais pas, mais sa venue impliquait beaucoup trop de choses. Elle faisait d'avantage remonter Baelfire, cet enfant perdu dont j'avais renié l'existence, caché au plus profond de moi même. Bae est mort et aujourd'hui, l'homme que je suis devenue est bien différent de la petite bouille bouclée avec son précieux couvre chef. J'avais bien conscience d'être devenu le mec le plus blasé du monde. Du moins en apparence, sinon je n'aurais pas préparé de potion pour enlever les pouvoirs de mon cher paternel. Je savais que j'encourais de grands risques puisqu'il ignorait qui je suis. Mais sans magie, il ne pourrait pas non plus me faire de mal. Pourvu que ça marche. J'agitais la fiole enfin prête en soupirant. Il me restait plus qu'à l'approcher une nouvelle fois.

Je sortis de ma voiture qui était mon nouveau logement depuis que je suis arrivé ici. Hé oui, sans travail, je ne peux pas me payer un logement, ni chambre d'hôtel. Bof c'est pas grave, l'importance c'est que je puisse manger et me doucher en entrant par effraction chez les gens quand ils sont au travail. Oui, ça sert d'être un voleur, parfois.

Appuyé contre un mur, je regardais Gold réparer sa vitrine avec la magie. Efficace oui mais bientôt comment tu feras lorsque tu n'en auras plus ? Bienvenue dans le monde des humains normaux, tu sais le monde que tu as voulu éviter, allant jusqu'à lâcher ma main ? Ravalant mon amertume, je me dis que Storybrooke était loin d'être une ville pour les gens normaux. Et la magie commençait à me taper sur les nerfs. Fit celui qui se trimbale avec une potion dans la poche. Quelle ironie.

Plusieurs fois, j'ai pensé à aller voir Emma, mais je n'ai pas réussit à trouver le courage de l'affronter. Il faut croire que la lâcheté est génétique. Mais comment lui expliquer tout ce que j'avais fait ? Inutile de se chercher des excuses, même si je n'avais pas le choix, j'aurais peut-être du agir autrement. Mais non, à mon pauvre Ba.. Neal ! Dans quel pétrin tu te mets encore ? J'haussais les épaules et trifouilla dans ma poche à la recherche de petites pièces avant d'aller boire un café. J'avais besoin de ma petite dose de caféine pour bien commencer la journée. Oui parce que les journées à Storybrooke sont bien mouvementés, un peu trop pour moi, donc il me faut de l'énergie. Ou est passé le gosse qui affronte les goules et les araignées géantes ? Pas là en tout cas.

En sortant du café, je la vis, sur le trottoir d'en face. Wendy. Va y, Nealou, met ta capuche, baisse la tête, trace ta route et …. merdouille !! Elle m'a vu ! Je peux encore partir en courant, mais ce serait sans doute un peu trop vexant. Deux fois de suite, il ne faut peut-être pas non plus abuser ! Je la regardais donc pour lui faire signe de me suivre. Sans l'attendre, les mains dans les poches, je me mis en route, m'arrêtant finalement dans un petit square, pas trop bondé. Silencieux, je pris place sur un banc. Dans une position un peu plus décontractée, j'attendais que la jolie blonde me rejoigne avant de tourner la tête vers elle.

« Assieds toi ... » Je lui fis de la place à côté de moi, avant de reprendre la parole dans un soupire. « Tu sais Wendy …. Je ne suis plus le Baelfire que tu as connu. Tu ne dois pas trainer avec moi, ça ne t'apportera rien de bon. Que de la souffrance. »

Il suffisait de voir Emma et tout le mal que je lui avais fait. Je ne veux pas que Wendy connaisse la même douleur. Après tout, cette fille, c'est ma sauveuse, ma perle rare, le plus beau trésor de Baelfire. Et pour la mémoire de Bae, je comptais bien la préserver.


code by biscotte

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

FOREIGNERS Lost my mind


Informations. :


Our past defines who we are.

Messages : 269
Date d'inscription : 12/03/2013
My life

MessageSujet: Re: Je ne suis pas celui que tu crois. [PV Wendy] Mar 1 Avr - 22:22

C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux...
Remember...

La nuit avait été courte. J'avais passé plus de temps assise sur le rebord de la fenêtre que dans mon lit. Je ne l'avais plus fais depuis des siècles... Et moi voilà à nouveau à cette place, dans mes pensées. Terrible ironie si vous voulez mon avis. Je refermais la fenêtre. Il était temps pour moi de me préparer. Je fis un bond en me voyant dans le miroir. Je passais ma main dans mes cheveux en m'observant, comme si je m'attendais à revoir celle que j'étais. Je levais les yeux au ciel. Revoir Bae m'avait peut-être plus perturbé que je n'osais l'avouer. Que faisait-il ici ? Comment était-ce possible ? Mais qu'est-ce qu'il lui était passé par la tête de s'enfuir de cette façon ? Je balayais ses idées du revers de la main et enfilais ma robe. J'avais construit l'ensemble de ma vie dans le monde réel loin de la magie et des contes de fées. Ce n'était que des histoires stupides... Pourtant j'étais bien ici, prête à plonger dans mes souvenirs les plus terribles rien que par espoir.

Les gens me regardaient avec insistance. Je mourrais d'envie de leur hurler dessus que c'était eux les bêtes curieuses et non l'inverse. Soraya m'avait déconseillé de le faire et au vu de la précieuse aide qu'elle m'avait apporté, je ne pouvais que suivre ses propos. Je passais devant la boutique dans laquelle j'étais entrée par effraction... pour rejoindre ce gars bizarre qui était Bae... Le destin s'acharne. Je retrouvais ma nouvelle "amie" devant chez Granny pour lui rendre ses clés et la remercier. Je ne regrettais pas que mon t-shirt soit ruiné à coup de café...

Mon regard fut attiré à nouveau vers Bae. C'est moi ou il était devenu un peu ... spécial ? Bon voleur il l'avait toujours été mais la discrétion n'était pas vraiment inné à ce que je voyais. Sans hésiter une seule seconde, je le suivais. Après tout je lui devais bien ça. Je me retrouvais dans un parc peu fréquenté. Je prenais place à ses côtés. _" oui j'avais remarqué que tu courais plus vite." Une petite pic pour lui faire comprendre que je n'avais absolument pas apprécié sa petite fuite nocturne, mais sur le ton de la rigolade. Il disait avoir changer pourtant je n'en étais pas aussi convaincue que lui. Je plongeais mon regard dans le sien. Il était plus vieux. C'était la seule différence selon moi. Il serait toujours ce garçon. Je pris un air sérieux. _" Ca tombe bien. J'ai changé aussi." J'étais beaucoup moins naïve. Le monde des adultes est si déprimant. Apparemment il en avait la même expérience que moi. _" Et ne t’inquiète pas pour le reste... J'ai déjà fais mes preuves et je n'attends rien." Oui c'était un gros mensonge. J'avais un but en arrivant ici... retrouver quelque chose de perdu à jamais.

Elle était loin notre première rencontre. Ce petit gars qui était apparu dans la maison Darling pour prendre prendre de la Brioche. Il était entré dans ma vie ainsi. Et il nous avait quitté par la fenêtre. Tel un voleur au grand coeur, sauvant mes petits frères de l'ombre. Je quittais mon air grave pour lui sourire. _"Contente de te revoir." C'était sincère. Finalement j'étais peut-être toujours la petite Wendy sans une once de méchanceté mais avec une belle dose de courage toute neuve.

made by pandora.

_________________

Sing little bird !
Il y a un temps où un homme doit se battre et un temps où il doit accepter que son destin lui échappe. Que le bateau a levé l’encre et que seul un idiot insisterait. La vérité c’est que j’ai toujours été un idiot. - Big Fish (c) Wild Hunger


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

FOREIGNERS Lost my mind


Informations. :

Spoiler:
 

Messages : 178
Date d'inscription : 16/05/2013
My life

MessageSujet: Re: Je ne suis pas celui que tu crois. [PV Wendy] Mer 9 Avr - 21:34

Neal Cassidy

Je ne suis pas celui que tu crois


Wendy remit bien évidemment sur le tapis le fait que je sois parti en courant l'autre jour. J'haussais les épaules en prenant cet air détaché, ce mentoufisme agaçant qui ne me quittait jamais. Bien sur que j'en avais quelque chose à faire, mais je ne voulais pas m'exprimer, pas me confesser, ni m'excuser. Parce qu'il aurait fallu que je ressasse le passé, parler de Bae et tout ça. Non, c'est bon, laissons le petit bouclé là où il est, c'est à dire nul part. Pourtant un petit sourire railleur étira mes lèvres et je ne pu m'empêcher de répondre avec sarcasme.

« Et bien ça change de partir par une fenêtre, si tu vois ce que je veux dire. »

Ainsi, je venais de confirmer le fait que j'étais bien lui, même si je pense que notre identité respective était claire pour nous deux. Je soutenais son regard avant de soupirer lorsqu'elle lui dit qu'elle avait elle aussi changer. Et cela, il n'en doutait pas une seconde. Elle avait plus forte, plus solide et surtout moins rêveuse. Elle avait déjà fait ses preuves et n'attendait rien. Où sont passés ses yeux rieurs, son sourire naïf et ce côté pétillant, cette bonté sans limite ? Oui, elle avait énormément changé, l'âge adulte lui étant revenu en pleine face. Oh pas physiquement non, elle était bien mignonne, ça je ne le niais pas, mais plutôt dans le côté réglementaire. Elle était adulte et avait maintenant toutes les responsabilités qu'il y avait avec. Plus le droit de rêver pour laisser place à la raison. Et ça, ce n'était pas la Wendy que j'avais connu. Comme si le malheur lui était tombé dessus.

Je soupirais une nouvelle fois alors qu'elle me dit être contente de me voir. Instinctivement ma mâchoire se serra alors que mes poings se crispaient sur le banc. Un grognement fini par s'échapper de ma gorge alors que je répondais avec agressivité.

« Et bien pas moi. »

Oui d'accord, j'avais bien conscience que mes propos sont blessants, mais pourtant, ils sont vrais. Je ne suis pas content de la revoir, parce qu'elle devait être décédée depuis bien longtemps, et le fait qu'elle soit ici n'est pas pardonnable. Parce que ça signifie qu'elle a touché la magie et qu'elle s'est certainement retrouvé à Neverland ou autre part. Je l'ai sauvé pour qu'elle ait une vie normale avec ses frères, Monsieur et Madame Darling ….. Et Nana. Mais non, elle m'avait suivi. Tout ça, ça voulait dire qu'elle m'avait suivi. Est-ce que tout ce que j'ai fais …. Est-ce que tout était vain ? J'éclatais d'un rire sans joie. Quelle ironie.

« Qu'est-ce que tu fais là Wendy ? Tu ne devrais pas, tu n'aurais pas du et tu le sais. J'ai tout fais pour que tu vives ta vie, que tu sois heureuse, que tu sois pas mêlée à la magie. Et toi tu te retrouves là ? A Storybrooke, cette ville remplie de magie. »

Pourquoi est-ce que tu ne m'as pas laissé te préserver ? Je la regardais, sans la quitter des yeux, la colère et la rancoeur se lisant dans mon regard. Ne sais tu pas à quel point tu m'es précieuse ? Et le fait que tu te retrouves mêlé à toute cette magie, une nouvelle fois, je ne le supporte pas. Et te voir ainsi, en femme anéantie par la vie cruelle, ça me bouffe de l'intérieur.

« Toi qui es ma sauveuse, ne deviens pas mon plus grand échec. »

Oui. Au final, je n'ai pas su la protéger, cette précieuse fille, elle qui m'a sauvé, elle qui m'a donner espoir et réconfort.

« Tu n'es pas protégée. Tu as merdé …. J'ai merdé. Je ne voulais que ton bonheur, et je sais qu'ici, tu ne l'as pas. On le lit sur ton visage. Jamais je n'aurais voulu voir ce visage là, cette expression … Je suis désolé Wendy ... »




code by biscotte

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

FOREIGNERS Lost my mind


Informations. :


Our past defines who we are.

Messages : 269
Date d'inscription : 12/03/2013
My life

MessageSujet: Re: Je ne suis pas celui que tu crois. [PV Wendy] Jeu 17 Avr - 11:45

C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux...
Remember...

La remarque de Bae me blessait. Comme si je n'avais pas longtemps porté sur mes épaules le poids d'un culpabilité bien trop lourde. Sa disparition était gravée dans ma mémoire à jamais. C'était ma faute et j'en étais consciente et voilà qu'il avait le culot de le souligner. Je me contentais de hausser les épaules un bref instant. A quoi bon remuer le passé surtout lorsque celui-ci est terriblement douloureux ?! J'avais l'impression de ne pas le reconnaître. Comment voir cet enfant que j'avais tant apprécié par le passé en cet homme ? Il avait grandit lui aussi. Il ne fallait pas être devin pour comprendre que la vie ne l'avait pas épargné une fois de plus. Ou peut-être avait-il simplement grandi comme moi. Il faudrait ne jamais grandir... non ce n'est pas une bonne idée, disons qu'il faut toujours garder en nous une part d'enfance. Néanmoins j'avouais être ravie de le revoir. Il m'avait manqué, terriblement manqué. Je m'étais inquiétée pour lui même si je refusais de l'avouer et puis... Il avait toujours cette petite place dans mon esprit. La sécheresse de sa réponse me déstabilisa. Je me sentais blessé. Pour la première fois depuis très longtemps. La surprise accompagné de la déception se lisait facilement sur mon visage. Il éclatait d'un rire ironique, je plissais les yeux. Qu'avais-je bien pu lui faire ? Pourquoi ce comportement ?

Je fermais les yeux et prenais une grande inspirations. Je ne pouvais pas vivre avec ces regrets. C'était ma faute si notre vie ne s'était pas déroulé comme prévu. J'avais tout gâché par entêtement. J'avais appris à mes dépends le côté obscure de la magie et c'est à cause de moi qu'il était parti. J'avais tenté d'effacer ses regrets de ma vie, les balayais et j'avais assez bien réussi jusqu'à aujourd'hui. Je murmurais doucement, tel une enfant devant une faute qu'elle a commise: _ « Les choses ne se passent pas toujours comme prévu. » Ses yeux étaient remplis de colère. Je soupirais lourdement. Le suivre n’était peut être pas une bonne idée. J'étais prête à me lever lorsqu'il ajouta que je devenais un échec. _ « Pardon ? » Je ne me considérais pas comme tel. La vie ne m'avait pas apporté ce que je voulais. J'aurai rêvé d'une autre vie, entourée de ma famille avant de créer la mienne... Je plongeais mon regard dans le sien :  «  tu as tord. » Ma voix était calme mais ferme. Je ne pouvais pas lui laisser penser ça. J'avais fais mes choix et personne n'était responsable de ça. J'ajoutais avant qu'il ne puisse dire quoi que ce soit : « et je t'interdis de dire le contraire.» Je lui tendais la main comme un doux souvenir.  « J'ai choisi ma vie. Et tu n'y pouvais rien. Tu n'es pas responsable. Alors d'accord elle n'est pas comme je l'avais espéré. Mais peu importe. Je vais bien. Je ne vis pas avec les remords du passé. Et pour le reste, les choses vont s'arranger. Elle s'arrange toujours. » Je lui souriais franchement. J'éclaircissais un peu le tableau je l'avoue mais j'y croyais vraiment. Et puis lui le noircissais alors. Ensemble nos paroles formaient un équilibre parfait. J'avais à nouveau une bonne dose d'espoir. On revient toujours à ses origines, à qui nous sommes réellement. La petite Wendy n'était pas morte bien au contraire. Et croyez moi j'allais tout faire pour retrouver ce gamin qui s'était introduit chez moi et m'avais fais l'une des grandes peurs de ma vie. J'aimais les causes qui semblaient perdues.

made by pandora.

_________________

Sing little bird !
Il y a un temps où un homme doit se battre et un temps où il doit accepter que son destin lui échappe. Que le bateau a levé l’encre et que seul un idiot insisterait. La vérité c’est que j’ai toujours été un idiot. - Big Fish (c) Wild Hunger


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

FOREIGNERS Lost my mind


Informations. :

Spoiler:
 

Messages : 178
Date d'inscription : 16/05/2013
My life

MessageSujet: Re: Je ne suis pas celui que tu crois. [PV Wendy] Mar 13 Mai - 9:55

Neal Cassidy

Je ne suis pas celui que tu crois


Les choses ne se passent jamais comme prévus. Sans blague ? J'aurais pu ricaner une seconde fois mais je me contentais de rester là, le regard sombre. Oui les choses ne se passent jamais comme prévu, j'en avais fait les frais tout au long de ma vie. En y repensant, l'apaisement n'avait toujours été que de courtes durée. Tout avait commencé lorsque mon cher père avait décidé de devenir le Dark One pour ne pas me laisser partir en guerre. Qui aurait cru qu'en voulant me sauver, il deviendrait l'homme le plus craint de notre village ? Et le plus ignoble … Puis il y avait également l'erreur de l'enfant rêveur qui pensait pouvoir tout recommencer de A à Z avec son père. Balivernes. C'est surement ma plus grande erreur. L'erreur de Baelfire. Mais qu'aurais-je pu faire ? Oui, avec le passage Neverland, et même Emma … Qu'aurais-je pu faire d'autre ? Non, il n'y avait rien que j'aurais pu faire autrement. La situation m'avait toujours échappé, et aujourd'hui, je ne peux que vivre dans le regret. Le regret de ne pas avoir su emmener mon père avec moi, le regret de ne pas avoir su accorder le pardon à Hook lorsqu'il me l'a demandé, le regret d'avoir du abandonner Emma …. Toute ma vie n'était qu'un stupide échec. Je me suis même demandé quelle était l'utilité de revenir ici. Parce que même si j'arrive à tout expliquer à Emma, même si je veux bien faire les choses, ça ne changerait rien. Les erreurs commises ne sont jamais oubliées. Et pourtant, aujourd'hui, en voyant Wendy, j'obtiens tout de même une réponse. Non, je ne suis pas là pour rien, mais plutôt pour me rappeler que non, il y avait quelque chose que je ne regretterais jamais. S'il y avait un moment où la situation ne m'avait pas échappé, c'était bien lorsque j'avais sauvé les Darling. Un léger sourire s'esquissa sur mes lèvres à ce souvenir. Oui je me souviens très bien des enfants naïfs que nous étions, luttant contre l'ombre de Pan, pour l'empêcher d'entrer dans la maison. Jamais je n'avais ressenti de regret lorsque j'ai demandé à l'Ombre de me prendre moi plutôt que les autres. Et j'étais si fier de ma victoire.

Mais au fond, comment en vouloir à Wendy de m'avoir suivi. J'aurais fait pareil pour elle. J'ai fais pareil. Les enfants pensent toujours qu'ils peuvent sauver tout le monde. On ne fait que des erreurs, et maintenant on doit vivre avec les conséquences. Elle semble penser que le tableau n'est pas si noir, que les choses allaient maintenant changé, évolué. Je soupirais en secouant la tête. Ce n'est pas que je suis défaitiste ou pessimiste. Mais longtemps j'avais cru que les choses changeraient, mais au final ce n'était que pour tourner en rond.

Je regardais sa main quelques instants, sans la prendre.

« … Tu sais Wendy, moi aussi j'ai cru que les choses allaient changer. Que j'aurais le droit au bonheur, j'y ai cru de nombreuses fois. Mais le destin est bien cruel. Ces instants de bonheur, c'est juste pour nous narguer, avant que le destin frappe de nouveau pour nous enlever ceux qui nous sont chers. J'ai vraiment essayer tu sais, mon père, vous les Darling, Hook, Emma … J'ai vraiment essayé, vraiment. Mais je suis condamné à rester seul ….. Mais …. »

J'attrapais la main de Wendy, non pas pour renouer notre ancien pact d'être là, l'un pour l'autre, mais plutôt parce qu'elle représentait l'espoir dans ce malheur. Je me relevais du banc, emprisonnant sa main dans les miennes, que je posais contre mon coeur.

« Mais ce n'est pas ce que je veux pour toi Wendy. Fais moi plaisir, refais ta vie. Tu as de l'espoir toi. Alors pars, pars de Storybrooke, pars très loin d'ici. Rencontre un homme, fais lui des enfants, fonde une famille. Tu l'as dit toi même, tu ne vis pas dans le passé. Alors va de l'avant … Ton bonheur, c'est tout ce que je souhaite …. C'est tout ce que j'ai toujours souhaité …. »

Sans prévenir, je la serrais contre moi, passant mes bras autour d'elle, comme pour garder jalousement ce précieux cadeau tomber du ciel. Je posais un doux baiser sur son front, avec toute la tendresse dont je suis capable.

« Je refuse de voir mon ange gardien se bruler les ailes …. » Je la relâchais enfin. « Alors va-t'en »




code by biscotte

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

FOREIGNERS Lost my mind


Informations. :


Our past defines who we are.

Messages : 269
Date d'inscription : 12/03/2013
My life

MessageSujet: Re: Je ne suis pas celui que tu crois. [PV Wendy] Ven 30 Mai - 12:41

C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux...
Remember...

Je n'ai jamais su voir les problèmes en face. L'horizon n'est jamais totalement noir pour moi, il y a toujours un petit rayon de soleil et peu importe qu'il soit de faible intensité, qu'il soit là est la seule chose qui compte. C'était certainement ce qu'on pouvait appeler de la naïveté mais c'est ce qui me tenait la tête hors de l'eau. Je le vis sourire : une petite victoire. Je ne pouvais pas le laisser se sentir responsable de ce qu'il m'arrive. Au contraire, j'étais la seule fautive et je les avais entraîné avec moi dans ma chute. Lorsque l'on est enfant on pense que rien ne peut nous arriver et un jour on finit par en faire les frais. J'avais retenu la leçon. Mais à cet instant : peu importe ! Il était là à mes côtés après ce qui nous était arrivé. J'avais peut-être enfin rattrapé mon rayon de lumière et il était hors de question que je le laisse s'éloigner. J'étais trop proche du but pour abandonner.

Je tentais de lui transmettre l'espoir que j'avais en moi. Les choses s'arrangeaient et j'en avais la preuve après tout. J'étais seule quelques semaines auparavant et maintenant j'étais assise à côté de Bae, et peut-être à quelques mètres de mon petit frère. Alors non je refusais de croire que les choses pouvaient à nouveau m'échapper. Il regardait ma main sans la saisir. Je sentais mon coeur bondir dans ma poitrine. Je l'écoutais en secouant négativement la tête. Il était bien sombre. Trop sombre. Mais où était celui que j'avais connu... J'allais ouvrir la bouche pour protester lorsqu'il pris ma main. Etre toujours là l'un pour l'autre, c'est ce qui était convenu. J'étais bien décidé à remplir ma part du contrat. Je ne le laisserai pas tomber. Jamais. Il était devenu ma cause perdu. Il voulait pour moi une autre vie. L'intention était délicate. Je posais mon regard sur ma main, posée sur sa poitrine.

Il me serrait dans ses bras. Je ne savais pas trop comment réagir dans un premier temps mais je finis par me blottir contre lui. Délicieux contact. J'avais perdu cette sensation depuis longtemps. Il m'embrassait délicatement sur le front. Je frissonnais. Je relevais la tête et plongeais mon regard dans le sien alors qu'il me lâchait. Je gardais le silence quelques secondes. " Non." Ma voix était calme mais déterminée, ne laissant aucune place à la négociation. Ma décision était prise. " Où veux-tu que j'ailles ? J'ai vécu à Londres, j'ai été dans d'autres villes... J'ai rencontré des gens intéressants et d'autres moins mais non... Rien n'y fais. Je ne suis chez pas chez moi et je n'y serai jamais." Je ne m'étais jamais sentie à ma place où que je sois. J'avais besoin de ma famille, d'un point de repère que je pensais perdu à jamais et là j'avais une chance. Jamais je ne la laisserai s'en aller. " Je ne comprenais pas pourquoi mais c'est clair ! Michael et toi êtes ici et c'est là que je dois être. Pour la première fois depuis des années j'ai l'impression d'être chez moi. Tu ne peux pas m'enlever ca!" Je me rapprochais de lui et lui reprenais les mains. Je plongeais mon regard. " Alors crois moi je m'en fous totalement de me brûler les ailes." Je le lâchais et croisais les bras d'un air décidé. " Le seul moyen de me faire partir sera d'user de la force. Et je n'ai pas absolument pas l'intention de laisser faire qui que ce soit." La scène devait être assez drôle à voir. J'étais beaucoup plus petite et plus fine que lui. Il n'aurait aucun mal à me soulever et à m'envoyer balader plus loin. Un sourire apparut sur mes lèvres. _" Je te préviens je mords maintenant."

made by pandora.

_________________

Sing little bird !
Il y a un temps où un homme doit se battre et un temps où il doit accepter que son destin lui échappe. Que le bateau a levé l’encre et que seul un idiot insisterait. La vérité c’est que j’ai toujours été un idiot. - Big Fish (c) Wild Hunger


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

FOREIGNERS Lost my mind


Informations. :

Spoiler:
 

Messages : 178
Date d'inscription : 16/05/2013
My life

MessageSujet: Re: Je ne suis pas celui que tu crois. [PV Wendy] Ven 4 Juil - 9:31

Neal Cassidy

Je ne suis pas celui que tu crois


Non. Elle vient vraiment de me répondre non ? Bien qu'elle soit toujours dans mes bras, je baissais les yeux vers elle, les sourcils froncés. Enfin Wendy, à quoi tu joues ? Si tu ne pars pas, il finira par t'arriver malheur, la magie est trop présente ici, et elle sait tout comme moi qu'il faut en rester le plus éloigné possible. Si elle n'a pas trouvé son bonheur ailleurs, c'est qu'elle n'en avait pas réellement la volonté. J'ai laissé mon propre bonheur s'échapper, ou plutôt j'ai fais en sorte que ce bonheur soit loin de moi. Je soupirais en pensant à Emma … A un moment donné, il va bien falloir que je l'affronte, je lui dois beaucoup d'explications … Et surtout, des excuses. Mais lorsque je me serais assurée que Wendy soit loin de Storybrooke.

Seulement voilà, mademoiselle était bien têtue. Poussant un soupire kilométrique, je secouais la tête alors qu'elle m'expliquait qu'elle n'avait toujours pas trouvé de chez elle. J'allais répliqué que c'était normal, au fond chez nous, moi c'est dans la forêt enchanté, dans le village où j'aurais du continuer de grandir avec mon père, et Wendy c'est à Londres, en 1914, avec sa famille, et Nana. Mais je crains que cela doit impossible pour nous deux. Non, il nous faut retrouver un foyer. Ou du moins, que ce soit elle qui retrouve une famille. Ouais parce que la famille et moi …. il faut dire qu'il y a toujours eu quelque chose pour l'empêcher. Un sentiment de rancœur s'empara de moi en pensant à Hook. Je chassais tout de suite ces mauvais sentiments en secouant une nouvelle fois la tête.

Mais encore une fois, elle ne me laissa pas parler et malgré que je ne puisse pas protester et que j'étais contraint à l'écouter jusqu'au bout, j'écarquillais les yeux, un peu désabusé en l'entendant. Quoi Michael ? Ici ? Vraiment ? Le petit blond avec son nounours ? LE Michael ? Je poussais la main sur mon visage avec un air blasé.

« Décidément, chez les Darling, vous avez un problème avec la phrase « Restez chez vous en sécurité » … »

L'espace d'un instant je faillis lui demander avec sarcasme si Nana m'avait également suivit à Neverland, mais finalement je préférais ne pas aborder le sujet, car la plaisanterie pourrait être blessante. Je sais à quel point ils étaient attachés à leur précieuse chienne.

« Mais je suis rassuré de voir que tu as retrouvé un membre de ta famille … Je comprends mieux pourquoi tu dis qu'ici est chez toi. C'est donc inutile de te faire changer d'avis. Reste avec Michael, au final c'est peut-être une bonne chose. »

J'essaie d'imaginer un petit garçon blond courir dans les rues avec une épée en bois et des plumes d'indiens autour de la tête, défiant chaque pirate sur son chemin. C'est donc le bon moment pour prier qu'Hook soit à Nerverland et qu'il ne vienne jamais ici. Non parce que franchement, vu toutes les rencontres que je faisais, je ne serais pas étonné de voir le capitaine au loin. Et je ne préférais pas. Qu'est-ce qui se passerait si Hook et Michael se croisaient ? Je préférais ne pas y penser.

Lorsque Wendy me fit comprendre qu'elle était prête à se défendre contre moi -et à me mordre- si je l'obligeais à quitter Storybrooke, un sourire amusé étira mes lèvres.

« Ah oui ? J'aimerais bien voir ça ! »

Sans prévenir, j'attrapais Wendy pour la porter en sac à patate sur mes épaules, non sans quelques difficultés, elle n'était certes pas grosse, mais pas une plume non plus. Malgré ses protestations, j'avançais de quelques pas près d'une fontaine et PLOUF je la laissais tomber dedans. Quelques secondes de silence s'installèrent, peut-être le temps qu'elle réalise ce que je venais de faire. … Jusqu'à que je me mette à rire aux éclats, en me tenant les côtes. Ouais d'accord ce n'était pas très malin de rire ouvertement d'une fille qu'on vient de faire tomber dans l'eau. Mais que voulez vous, l'atmosphère est soudainement bien plus légère.

« Attention, je crois que tu es un peu mouillée ! » fis entre deux rires, en ajoutant une petite couche.




code by biscotte

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

FOREIGNERS Lost my mind


Informations. :


Our past defines who we are.

Messages : 269
Date d'inscription : 12/03/2013
My life

MessageSujet: Re: Je ne suis pas celui que tu crois. [PV Wendy] Mar 29 Juil - 14:49

C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux...
Remember...
Il n'allait pas réussir à me faire changer d'avis. Je n'avais aucunement l'intention de quitter cette ville. Il ne pouvait pas comprendre ce que d'être ici représenté pour moi : c'était ma chance. La chance de retrouver une partie de ma famille, de pouvoir retrouver Michael et lui. Etre à nouveau ensemble ! Bae prit un air excédé, je souriais sans m'en rendre compte. Effectivement, nous avions un problème avec le fait de rester sagement à la maison. Simplement parce que lorsque l'on est une famille, on est capable de faire n'importe quoi pour aider ceux qu'on aime. Rien ne parait impossible. _" Je ne te le fais pas dire." Je plongeais mon regard dans le mien. Je secouais la tête et soupirais. Il était stupide ou est-ce qu'il le faisait exprès ? Il fallait vraiment tout lui expliquer. Il n'avait donc jamais rien écouté de nos longues théories sur la famille. Je me reculais un peu et croisais les bras. Je reprenais mon air maternel qui m'était si familier: _" Tu es là aussi espèce d'idiot." Je poussais un nouveau soupire avant de lui avouer que je ne quitterai pas cette endroit et qu'il allait devoir user de la force. C'était presque un défi. Son sourire me fit comprendre que le message avait été reçu. J'en rajoutais une couche. _" Viens ! Je t'attends."

Quelques secondes plus tard, me voilà dans les airs. Je ne touchais plus le sol. Je ne pus retenir un cri perçant entre deux éclats de rire. Je ne pouvais m'en prendre qu'à moi-même. Il n'avait fais que me prendre au mot. _" Lâche moi ! Tu vas réussir à me faire tomber. " Je me cramponnais à lui. J'avais l'impression d'avoir à nouveau une dizaine d'années. Plaisant sentiment. Il s'approchais d'une fontaine. _" Ah non ! Non je te l'interdis ! N'y pense même pas. " Je n'étais pas crédible. Je pouffais de rire entre chacune de mes phrases. Un dernier cri et me voilà immergé dans l'eau. Il me fallut quelques secondes pour m'en remettre. Il avait osé ! Il éclatait de rire à s'en jeter par terre. Je lui lançais un regard noir avant d'en faire de même. _" Non tu crois ? Moi je n'en ai pas l'impression. " Je me levais avec précaution, manquant d'y retourner à nouveau. Je secouais ma tête comme un chien avant de tordre mes cheveux. Il n'allait rien perdre pour attendre. _" Attends un peu toi!" Je l'arrosais autant que possible avant de me jeter trempée dans ses bras. Je savourais ce moment. Je me sentais vivante pour la première fois depuis longtemps. Je frissonnais. Il ne faisait pas si chaud que ça. _" Et maintenant je vais être malade." C'était le cadet de mes soucis. Je rejetais mes cheveux derrière mes épaules avec une expression de victoire sur le visage. _" Mais peu importe, j'ai gagné !" Oui selon mes règles j'avais gagné. Je me retenais de lui tirer la langue. Je n'étais tout de même pas si puéril... Bien que... _" Je suis toujours là ! Mouillée certes mais toujours là. Va falloir trouver mieux. " Là je ne pus me retenir, je lui tirais la langue. Nous devions avoir l'air d'enfants de 5 ans grand maximum. Un âge sans soucis...

made by pandora.

_________________

Sing little bird !
Il y a un temps où un homme doit se battre et un temps où il doit accepter que son destin lui échappe. Que le bateau a levé l’encre et que seul un idiot insisterait. La vérité c’est que j’ai toujours été un idiot. - Big Fish (c) Wild Hunger


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


Informations
My life

MessageSujet: Re: Je ne suis pas celui que tu crois. [PV Wendy]

Revenir en haut Aller en bas
 

Je ne suis pas celui que tu crois. [PV Wendy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Je suis étourdie de chercher hi hi hi
» Me suis-je fait avoir?
» maman, pourquoi je ne suis pas un garçon ?
» J'apparais connecté alors que je ne le suis pas
» Envoie d'un SMS "Code", celui-ci est débité, mais aucun retour de code !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Storybrooke :: “ Le centre ville ”-